samedi 23 janvier 2021

Victoires de la Musique : Hatik, Aya Nakamura, et Lous and The Yakuza nominés !

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Comme chaque année, la cérémonie des Victoires de la Musique dévoilent ces grands secrets. Tous les ans, la cérémonie soulève une série de polémique. Kery James déclarait déjà il y a quelques années : « 20 ans de carrière et aucune victoire de la musique ». Pour sa part Youssoupha dans l’un de ses premiers tubes déclarait : « Je préfére un Booska d’or qu’une victoire de la musique ». La cérémonie des Victoires de la Musique a toujours ressenti un certain désamour pour les artistes urbains.

Depuis 2019, le rap est devenu le genre musical le plus écouté en France. A part quelques dinosaures de la variété , personne ne vend plus que les acteurs de la musique urbaine en France. Et pourtant les mêmes acteurs sont absolument pas représentés par la cérémonie plus politiquement correct que les maisons de disque qui n’ont d’yeux que pour la musique urbaine.

Cette année ne fait pas exception. Exceptée l’incontournable Aya Nakamura que la cérémonie ne pouvait pas éviter tant l’hégémonie de la chanteuse est grande (dans la catégorie artiste féminine) et Hatik qui a connu une ascension fulgurante (révélation masculine), les Victoires de la Musique n’ont fait qu’une petite place à Lous and the Yakuza formidable chanteuse qui a feat avec Damso sur « QALF »…