mardi 28 septembre 2021

Youssoupha reçoit le soutien du Président de la République ! (Vidéo)

Il y a des polémiques dont seule la France a le secret. En pleine crise sanitaire, tandis que les échauffourées sont nombreux entre les quartiers et le Police, le Rassemblement National a ouvert une polémique au sujet de Youssoupha.

Le rappeur a écrit l’hymne des 26. Reprenant un thème cher au FC Barcelone qui en a fait son hymne dans son « El cant del Barça » que les supporters chantent avant chaque match : Nous sommes les blaugranas : « De n’importe où d’où nous venons, Du sud ou du nord, Maintenant nous sommes d’accord, nous sommes d’accord, Un drapeau nous rassemble. ». Dans son hymne, il rappelle que les bleus sont les mêmes qu’il soit de « quartier » ou de « province« . Depuis la victoire black-blanc-beur en 1998, le football a toujours été un terrain propice à l’anti-racisme.

En plus d’être l’un des plus grands lyriciste du rap français, le Prim’s Parolier s’est aussi fait entendre pour ses références à la culture française. S’il cite, et laisse parler l’académicien Aimé Césaire dans le titre Négritude, il faut aussi partie de ceux qui imagine que le « Rap » est devenu la nouvelle « chanson française ». Aujourd’hui, la musique urbaine est la musique la plus écoutée en France depuis 2019. En outre dans son dernier album « Astronaute« , Bakary Potter réécrit semble t-il le poème de Rudyard Kipling « Tu seras un homme mon fils » dans « Mon Roi » avec quelques références presque directes. Si Youssoupha ne correspond pas au valeurs bleu blanc rouge du Rassemblement National c’est surtout qu’il défend ardemment les valeurs antiracistes depuis ses débuts alors qu’il était « Sur les chemins du retour« .

Après avoir reçu le soutien de la Ministre des Sports, le rappeur vient d’avoir un soutien de taille après avoir subi les critiques des membres du RN, et une lapidation en force de la part de certains médias, il a le soutien de Macron : « Je pense que personne n’a à utiliser le sport, ou le football, pour faire passer des messages politiques de division, qu’un chanteur soit fier de porter l’équipe de France et les valeurs qui vont avec, mais aussi d’évoluer lui-même et de se rendre compte que ce qu’il a fait était des erreurs… J’ai envie que les gens qui ont fait des erreurs les corrigent. Ce qui nous lie est plus fort que nous, y compris chez des femmes et des hommes issus de l’immigration. Ils ont décidé de rejoindre une nation et ses valeurs. C’est ça qui nous rend fort »

Voilà un soutien de taille dans la balance.