jeudi 17 juin 2021

Di-Meh – Mektoub

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Di-Meh écrit son Mektoub, en d’autres termes il écrit « son destin« . Le rappeur suisse a connu une ascension continue depuis la sortie de son projet « Focus« . Il est l’un des seuls représentants rap de la scène suisse francophone. Depuis fin 10′, il multiplie les scènes en Belgique et en France. En 2019, les Inrockuptibles ont en fait un des espoirs du rap . C’était peut être son « Mektoub ».

Comme la plupart des albums contemporains, « Mektoub » est très hétérogène au niveau des styles musicales. Entre les titres ultra énergiques comme ce featuring avec l’indétrônable Vladimir Cauchemar sur « Full Drip« , un titre aux accent plus latino avec quelques arpèges de guitare sur « Holala« , ou un « Let’s go » plus vaporeux, Di-Meh expose l’ensemble de son répertoire dans cet opus. A la différence de ses contemporains en revanche, il y a un vrai style Di-Meh, une technicité parfaite alliée à une énergie débordante et une cohérence entre les morceaux. Oui le rappeur a l’oeil du tigre.

Comme ce film « Destin » de Youssef Chahine, homonyme de l’album de l’artiste qui finit sur la maxime d’Averroès : « Le destin a des ailes rien ne peut l’arrêter« , Di-Meh aussi de sa Suisse natale si peu visible dans le Rap Game se sent pousser des ailes sur ce Mektoub.