mardi 22 juin 2021

Dinos – Juste un clou

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Quel plus beau cadeau de Noël qu’un nouveau son de Dinos pour le réveillon ? Contrairement à Mariah Carey, ce qu’on veut pour Noël, c’est ce genre d’initiative de l’auteur de Stamina, son troisième album sorti il y a quelques semaines. Dans une interview, il exprimait le fait qu’il avait clôturé une boucle avec son travail et qu’il allait faire une pause avant de voir si éventuellement, il avait de nouvelles choses à dire. Heureusement pour nous, il revient plus vite qu’espéré avec Juste un clou mis en ligne sur Youtube nous prouvant qu’il n’est jamais bien loin du studio.

Si vous êtes assidu sur ses story Instagram vous aurez noté qu’il a publié la photo d’un bracelet en forme de clou de chez Cartier d’une valeur de 49 200 € puis a suivi le nom du titre inspiré du nom de ce bracelet. Dans cette chanson, on voit qu’il a changé de statut, on ne peut clairement plus lui parler comme s’il était encore le Dinos d’Imany. Avec cet album, il est passé du rappeur que tout le monde aime, mais qui vend pas beaucoup de skeuds à celui qui squate le top album et qui fait plus de 23 000 ventes en une semaine dont presque 1/3 en physique. Il a enfin réussi à atteindre ses objectifs en terme financier, enfin, il est bien « J’claque mon biff comme si j’avais envie de redevenir pauvre ». Lui qui est un éternel nostalgique comme on a pu le voir dans Dyptique se met à repenser au passé lorsqu’il n’avait pas cette aisance « J’repense à 2010 quand on avait pas d’argent, que commander un Uber c’était un mouv’ de riche ». Peut être que ce sont ses pensées qui lui permettent de garder les pieds sur terre mais il se retrouve tiraillé car il a ce qu’il a toujours voulu sauf que cela lui apporte également des déconvenues. En effet, maintenant ,il ne peut plus faire confiance aux gens qui gravitent autour de lui, car ils pourraient n’être intéressés que par son argent. Il parle notamment de cette fille qui ne veut pas se marier avec lui mais seulement se faire offrir un bijou luxueux « Elle veut que j’l’emmène chez Cartier / Elle veut pas d’bague d’fiançailles / Elle veut juste un clou, juste un clou ». Encore une fois Dinos joue avec l’expression française « cela ne vaut pas un clou », qui signifie que cela ne vaut rien car le prix d’un clou est dérisoire, sauf que, chez Cartier, un bracelet en forme de clou ça vaut quasiment 50 000 €. Alors oui, cette vie, il en a rêvé et il a fini par l’avoir sauf que cela ne va pas sans les profiteurs, les trahisons etc… Cela va également avec une vie à 100 à l’heure où il a peu de temps pour ses proches « ces derniers jours, j’ai passé plus de temps dans l’top album que chez moi-même » et ou l’objectif est toujours plus élevé, comme faire encore plus d’argent « C’que j’écris, c’est de l’or, j’attends la nouvelle année fiscale pour faire rentrer l’biff qui est dehors ». Ce qui lui arrive, il ne le regrette pas, mais il exprime le fait qu’il doit s’adapter et que ce n’est pas évident « Un peu gêné, tu sais, parfois, gérer l’échec, c’est plus facile, que déchirer l’succès. »

Sur cette prod de Ken & Ryu, Dinos réitère sa collaboration avec le duo gagnant pour ce son où on l’entend parler de sa nouvelle vie et ce qui va avec, bon ou mauvais. Le visuel du morceau, ce sont des diamants qui tombent du ciel, chose que l’on attend de se produire pour la certification de Stamina, et de, au minimum, l’intégralité de ses sons. Pour aller plus loin avec ce cadeau de Noël on espère que le son se retrouvera sur les plateformes de téléchargement… En attendant on ne peut que le remercier de nous avoir envoyé ce son.