Pendant que vous étiez tous en train de dormir, Dosseh a sorti sa mixtape « Summer Crack 4 ».

Cet opus est le quatrième d’une série sortie lors des été 2011, 2012 et 2015 et qui permet à de rester dans l’actualité musicale durant cette période assez creuse ou les rappeurs préfèrent anticiper en sortant des sons en juin ou à la rentrée. C’est une période ou seul des groupes comme Magic System ont normalement pignon sur rue. L’ambition officielle du projet est d’annoncer l’été et de tourner en boucle sur les plages (pour les plus chanceux qui partiront en vacances) ou dans la voiture pour ceux qui resteront à la cité ; comme le montre la très belle cover réalisée par Mister Fifou.

Les informations sont tombées au compte goutte, car après avoir dévoilé la semaine dernière, le titre et le clip de L’odeur du charbon en feat avec Maes, il a publié sur les réseaux via l’extrait d’une conversation WhatsApp les différents featuring de la mixtape. Et, chose incroyable, l’ordre des réponses envoyées à Dosseh correspondent à l’ordre des featuring du projet ; on peut remarquer que Do$$, comme toujours, met en place une bonne stratégie de communication.

Le premier qui, sur la conversation WhatsApp, a répondu au message de remerciement de Dosseh est bien entendu Koba LaD qui, visionnaire, pense qu’ils vont « tout niquer » avec le feat « sombre gainage » qui est le premier du projet et se présente comme une ouverture.

Le choix du feat avec LaD est un choix très judicieux, car il s’avère être un des artistes les plus mainstream du moment, tout deux on eu une actualité rap très très chargée cette année, mais nous prouve qu’ils ne comptent pas laisser la place vide, Dosseh a sorti la réédition de son album Vidalo$$a en mars, tandis que Koba LaD a sorti l’Affranchi en avril. Ils se positionnent en acteurs incontournables de la scène rap français.

Sur ce son, Dosseh, qui est un véritable caméléon en terme de style musical, nous fait voir son côté plus égotripé qui se marie très bien avec le style de Koba ; on est loin de Habitué. Ce morceau est efficace, il dure 2 minutes 52 ce qui est assez court et est très bien organisé entre les deux rappeurs. Dans le couplet de Dosseh, on entrevoit l’ambiance des étés au quartier, conduire des gamos, faire perdurer le business illicite et s’amuser avec la gente féminine ; dans celui de Koba, il nous parle de ses étés avant d’être connu teintés de misère à sa nouvelle vie d’artiste où il s’habille en haute couture et voyage.

Bien qu’on aimerait tous s’habiller en haute couture et aller à la Réunion cet été, en attendant, on peut toujours écouter le projet.