Polémique après polémique, Elams a fait des sorties réussies sur YouTube avant la parution de son album “Ce que l’on vit“. Le phénomène Marseillais est en train de prendre une place énorme au sein du rap Game. Marseille s’est fait une spécialité du son ambiancé et urbain. Mais derrière ces rythmes endiablés il y a l’histoire d’une ville qui meurt sous les balles. Marseille c’est l’ambiance avec un arrière goût, une mélancolie qui gâche le paysage de rêve. Et Elams qui est aussi à l’aise sur les sons streets et bien rap que sur les sons ambiancés est le meilleur exemple de cette dualité qui définit cette ville. C’est “Ce que l’on Vit” car Elams raconte l’histoire des siens.

Ce n’est pas un hasard si Marseille est la ville de l’ambiance. Le métissage des cultures, les paysages et la chaleur, voilà tous les ingrédients réunis pour de la Pop très urbaine. Dans son album, Elams tape un feat avec Marwa Loud. Souvent comparé à Jul pour ses chiffres de vente astronomiques, la jeune artiste de Purple Money a déboulé dans le Game comme une bombe avec un premier album “Loud” tout juste certifié platine. Sur un son intitulé « Ghetto » Benash du 92i avait lui aussi raconté le Ghetto, Elams se confond avec le flow chantant de Marwa Loud pour raconter le bendo. Elams sait rapper, Elams sait chanter, il ne blague pas ce rappeur. Il est dans l’équipe de Fays à Marseille qui a vu passer déjà pas mal d’artistes.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !