Après 20 ans de carrière, le rappeur originaire de Trappes dévoile ce Vendredi son nouvel album « Bénédictions ». Avec le premier extrait de son opus « Première Fois », le patron de « Banlieue Sale » a jeté les bases de son nouveau projet. Avec les « Bénédictions » des siens, le rappeur dévoile un album complètement « à l’ancienne ». Déjà dans son double album « Sombre », l’artiste avait déjà opéré un léger retour en arrière en reprenant quelques instrus classiques des 90´ comme le « Musique Rap, Musique que j’aime » de Zoxea. Mais avec « Première Fois », La Fouine rappe « comme en 96 » et il n’a rien perdu de son flow.

Le dernier album de La Fouine n’est pas truffé de featurings. Mais on y retrouve une collaboration avec son frère Canardo et Sultan, un ancien rappeur de Banlieue Sale et de la Team BS. Les trois rappeurs reprennent la bande originale de la série « Narcos » sur Pablo Escobar qui a été diffusée sur Netflix. Avant eux, Demi Portion et Hairstone en France avait déjà recomposé ce titre que l’on doit à Rodrigue Aramente (Tuyo). Joey Bada$$ aux USA avait fait de même.

Sur ce titre, c’est La Fouine en personne qui se charge du refrain en chantant sans même utiliser d’auto tune. Pendant ce temps-là, Canardo et Sultan enchaînent des couplets très rapides et très agressifs qui détonnent avec la partie plus mélodieuse de La Fouine. Le thème du morceau tourne bien entendu autour du deal et du malaise ressenti par les revendeurs de drogue. La Fouine l’a compris : « les vrais criminels sont des victimes ».