Si Marseille a vu bon nombre de ses soldats propulsés en tête d’affiche du rap français, il en est un qui est assurément sur la bonne voie. En effet, Kooseyl, a toutes les qualités requises pour porter la musique de sa ville au plus haut niveau.

Beatmaker, topliner, guitariste, ingé son… l’artiste de Frais-Vallon est plus que complet et cela se ressent dans ses morceaux. En effet, le rappeur des quartiers nord nous propose des tracks ensoleillés, rythmés, mais avec une marque de fabrique bien identifiable. Et pour cause, celui qui a notamment tiré ses influences de la musique algérienne (Cheb Hasni, Matoub Lounès…) sait chanter ! Il est vrai, le MC arrive à concilier ambiance et texte soigné sans forcément user de l’autotune. C’est par ces caractéristiques que l’auteur du EP Hybride sorti en 2018 se démarque. Un projet qui a fait connaître l’artiste, porté par des titres tels que Coup de Volant ou encore Hybride. C’est à la même période que le rappeur enfonce encore un peu plus le clou sur l’excellent A 2000, en featuring avec Soprano pour la BO de Taxi 5.

L’artiste nous revient aujourd’hui avec Le monde en violet sur lequel il nous transporte via des mélodies toujours plus travaillées. Fidèle à lui-même, Kooseyl ne déroge pas à sa ligne de conduite et cela lui réussit !

Déterminé à accélérer la cadence, le rappeur a annoncé, sur Instagram, vouloir sortir un morceau par semaine. Marseillais, talentueux, polyvalent, souvent comparé à son confrère Soprano, il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter une aussi belle carrière…