Pour le deuxième featuring de son nouveau projet, SCH invite tonton Rim’K. Membre de collectifs mythiques du rap français, le 113 et la Mafia K’1 Fry, il représente ce que l’on peut qualifier d’ancienne génération, à côté d’un SCH qui, malgré ses 4 projets majeurs n’a encore que 26 ans. Ça n’empêche pas les deux artistes de ressentir la même “Solitude” qu’ils viennent partager sur ce son.

Produit par Unfazzed et DSTprod, on a une prod assez profonde, avec une insistance sur les drums qui viennent appuyer à chaque reprise de couplet et intensifient du coup le texte. Au niveau des textes, on est sur un mélange de nostalgie/mélancolie avec des paroles assez fortes “j’perdrai encore des proches dont j’vais oublier le visage“. On remarque aussi que malgré leur côté solitaire, les deux rappeurs gardent en commun l’amour de la Mama, à qui ils font tous les deux référence dans le son.

On voit encore une fois l’effort de ne pas faire un featuring “simple”, à savoir un couplet un refrain puis l’autre couplet, mais bien la volonté de montrer l’échange entre les deux artistes. Après le premier couplet du S, c’est Rim’K qui enchaîne sur le pont avant le refrain, puis on inverse ensuite et c’est le rappeur d’Aubagne (13) qui fera la transition après le couplet de son aîné. Ce n’est peut être pas grand chose mais ça enrichit le morceau et le rend beaucoup plus vivant.

Rim’K et SCH allient donc leur solitude pour la faire disparaître, et en faire une force. De toute façon c’est bien connu, à deux, on est plus forts !