Il fallait s’y attendre. Avec une quadrilogie des enfers en freestyle (“Aether & Héméra & Nyx & Erèbe”) en guise d’ouverture pour annoncer son premier album solo “Nyx Et Erèbe”, YL n’a pas tardé à sortir la suite deux semaines après avoir écoulé plus de 5000 exemplaires du premier volet.

Finalement son album (Aether & Héméra / Nyx & Erèbe) est éponyme à sa suite de freestyles. Pas de pilule rouge ou de pilule bleue pour cet album, le rappeur marseillais opte pour la pilule noire avec un Rap aussi sombre que son ère. YL est le fruit de son époque.

Musicalement, le rappeur alterne entre sonorités latinos, mélancolie, lyrics tranchants et intelligents, et surtout flow explosif façon Lacrim. Le pensionnaire de la Maison Def Jam ajoute trois featurings à sa short list avec RK, Monica Perreira mais également Oussagaza & Sidouh dans un Posse Cut.

Le featuring avec RK est beatmaké par Abaz, Seezy et Xplosiv et est purement gangsta Rap, et purement Trap. RK et YL représentent à eux seuls l’avenir du Rap français. Et là c’est un véritable retour aux sources.

Entre égotrip, Trap, et duo de rookies de choc, YL entre par la Grande Porte.