lundi 6 juillet 2020

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Même si On meurt bientôt comme nous l’a si bien fait remarqué Dinos sur son dernier album Taciturne, il n’a de cesse de régaler son public ces derniers temps. On a eu le droit la semaine dernière à un EP Taciturne, les inachevés comptant les 10 titres qu’il n’a pas mis dans l’album avec les explications en prime, et là, comble du bonheur, il nous sort le clip de [email protected] réalisé par Matthias Delabarre tout comme Oskur et N’tiekar.
Après avoir visionné le clip on est encore sous le choc car il nous prend aux tripes, tout  comme les précédents, le réalisateur joue sur les effets de couleur et de symbolique. Le clip est très sombre avec des petites touches de couleur, comme le rouge pour le cœur qui finalement va symboliser le sang ou encore la faible lumière orange. Cette faible lumière peut symboliser l’orange de l’automne qui fait parti de la charte graphique de l’album de Dinos ou encore le fait que la lumière au bout du tunnel soit très faible et qu’elle-même est entourée d’obscurité. Dans le clip il est confronté à la jeune femme qui lui a donné son cœur alors que lui ne voulait que son [email protected], en effet, Dinos voulait bénéficier de la légèreté d’une relation qui commence sur Instagram, via une discussion avec des @ de personnes, afin d’éviter la peine qu’engendre la fin d’une relation amoureuse mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Il se retrouve à tenir le cœur de cette demoiselle dans ses mains, alors qu’elle, attend en vain un signe de sa part matérialisé par le téléphone lui-même en sang devant l’absence de cet appel. Même la maison est décrépie, c’est une métaphore de son cœur, les volets ont l’air de pouvoir se détacher à n’importe quel moment, le papier peint se déchire, les feuilles mortes jonchent le sol, et l’ampoule est défaillante. La malchanceuse essaie de se rapprocher des seules sources lumineuses qu’elle trouve afin de garder espoir, comme la fenêtre ou sous l’abat jour, mais c’est peine perdue. Dinos se retrouve près d’un feu où on peut légitimement se demander si ce n’est pas son cœur qu’il fait bruler, symboliquement il a tiré dans le cœur d’Amina mais pas à la manière de Cupidon car il l’a fait explosé. Avec sa peine il est mort à l’intérieur et il va déteindre sur elle, on le voit lorsqu’elle a les yeux complètement noirs puis finit tout en blanc accroché à des ballons, ce qui montre qu’elle est morte.
Avec ce clip Dinos apporte une continuité dans l’univers qu’il met en place, il y a une concordance avec les autres titres et clips et on prend vraiment plaisir à tout voir s’articuler. Il s’impose comme un grand artiste dont il faut surveiller les moindres mouvements et surtout la réédition de l’album Taciturne +.