C’est avec une vidéo en hommage à Kylian Mbappé que les deux pontes du rap français ont annoncé leur collaboration. Ces deux géants du rap c’est Médine et Booba.

Médine c’est un peu l’héritier de Kery James avec lequel il forme La Ligue en collaboration égale avec Youssoupha. Les trois rappeurs tentent de donner une voix plus “consciente” au Rap.

Dans ce courant, Médine représente surement le plus polémique des trois. Avec sa série “Enfant du destin”, le rappeur a repoussé les limites de la liberté d’expression en se mettant dans la peau d’“Enfants du Destin” sur les cinq continents de la Guerre du Vietnam en passant par les Kanaks jusqu’à l’éternel conflit Israëlo-palestinien. Avec “Dont Laïk“, il s’est attaqué aux “fanatiques laïc”. Médine a soulevé tous les sujets qui agitent actuellement les journaux d’information français. Il a fait l’objet d’une véritable levée de bouclier à chaque fois.

Booba c’est autre chose. Dans son duo avec Ali dans Lunatic (qui porte bien son nom) produit par le 45 scientific de JP Seck, il évoque la dureté, le gangstérisme, l’appât du gain, tandis que, Ali assagit les âmes et abat des sentences moralistes. Le morceau “Pas le temps pour les regrets” est à ce titre assez évocateur. Ce n’est pas pour rien si le dernier album de Booba s’appelle “Trône” tandis que le celui d’Ali s’intitule “Que la paix soit sur vous”. Booba c’est aussi une réussite commerciale impensable encore à la fin des années 90′. Avec son “ancienne” marque Unkut, ses disques de platine, et son média OKLM, ainsi que les différents accessoires, il a bâti un Empire un peu à la manière des géants américaines Jay-Z, P.Diddy ou Dre. Bien sûr il ne les égale pas encore en fortune mais en France le “boobstérisme” (nldr : barbarisme créé pour l’occasion) a du succès.

La rencontre de Booba et Médine, c’est la rencontre de deux styles de Hip-Hop, de deux courants totalement opposés par le fond et uni par la forme. C’est aussi la renaissance d’un nouveau duo complètement “Lunatic” qui navigue entre conscience et inconscience. Si le son s’appelle KYLL, et fait référence à Kylian Mbappé n’est pas un hasard. Le vainqueur de la Coupe du Monde représente mieux que personne cette union de tous.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !