Kool Shen, La Scred Connexion, Sofiane … La liste des rappeurs installés dans le paysage qui valident LaCraps ne fait que s’allonger et c’est bien normal.
Le rappeur de Montpellier impressionne par la qualité de son rap et l’art et la manière qu’il a de manier la plume depuis son premier projet, sorti en 2012.
A voir dernièrement son passage remarquable en live dans l’émission Rentre Dans Le Cercle.

Ensemble Lacoste classique, casquette ou bob enfoncé et lunettes fumées, c’est “LaCraps, enfoiré !” Voilà la phrase que scande son public à chaque concert.
A tel point que ceux amateurs de montages photo et de jeux de mots ne se lassent pas d’en faire des parodies.
Et c’est devenu un jeu sans fin entre lui et ses auditeurs ; LaCraps en fôret, LaCraps enrobé, LaCraps en poney, LaCraps embarqué, LaCraps en Juillet, LaCraps en Corée …
Best of à retrouver ici : www.instagram.com/lacrapsen_

Après 5 projets déjà sortis et des centaines de dates de concerts, 2018 sera pour Lacraps l’année de la transition vers un nouveau son inédit. Avec « Boombap 2.0 », à écouter dans son intégralité dès le 23 mars, LaCraps entame une mutation sans lâcher ses fondamentaux : allier fond et forme pour mieux emmener le rap, son rap dans le futur.

En fils de son temps il a été biberonné par le meilleur de la old school, du rap de rue et de la trap.
Son flow est technique, ciselé, son rap verbeux. La new school sauce LaCraps, c’est du “Boombap2.0” ! Les clips “1000 ratures“, “L’enfer c’est …” et “Par le bas” en sont les premiers extraits.