Ayant récemment signé à l’incontournable label marseillais 13eme Art Music, MOH
retourne au rap, celui qui lui correspond, et pour lequel il n’a pas encore tout donné.
En guise d’échauffement de ce qui sera le troisième chapitre d’une carrière longue et
variée, il commence par sortir un freestyle pour le moins surprenant.

Alors que dans le premier couplet il satisfait son public d’origine qui lui demande ce rap de parolier qui a marqué ses débuts, dans le deuxième couplet il démontre qu’il maîtrise également parfaitement les codes du rap et de la trap actuels, pour ensuite finir sur un couplet chanté.

MOH prouve par ce freestyle qu’il maîtrise plusieurs registres et qu’il sait les manier et les arranger à sa convenance. Sur ses réseaux sociaux il profite de ce format inhabituel
pour demander à son public quel registre il préfère. Cet échauffement en trois parties,
serait-il un indice pour le contenu de son retour ?