Ancien membre du groupe micronologie, Casta commence à évoluer en solo. Il nous fait part de son premier projet tout en couleur intitulé « Phosphore & sang ».  Si la plupart des rappeurs indépendants, surtout ceux du Nord de Paris, ont des difficultés à sortir du Boom Bap, Casta rend un projet très hétéroclite. Il joue autant avec les sonorités que les mots. Accompagné d’une troupe de beatmakers aguerris parmi lesquels on compte Uno Seis mais aussi Brahma, Gizzle Beatz, Ekomy Ndong et Beateljouss Prod, le rappeur de l’Ouest anime l’instru avec une rime caustique et travaillée.

Tant du point de vue de ses lyrics, de la diversité des sonorités employés, que du point du vue du visuel comme sur son dernier clip “Ca sort du Binks“, le rappeur fait preuve d’une grande dose d’originalité. Il apparaît clairement au bout de ses 13 titres comme un nouveau leader du Rap de l’Ouest de la France. C’est un rap qui ne s’embarasse pas vraiment des égotrips, et qui sait se délier du carcan un peu trop brut, de la Trap trop plan plan.