ZED YUN PAVAROTTI – C’est dans la ville prolétaire et ouvrière de Saint Etienne que Zed a grandi, emprunt de cette histoire des travailleurs des mines, de ce carrefour migratoire. Au collège, Zed écoute du métal, musique à laquelle il trouvera plus tard beaucoup de points commun avec le rap, la peur des néophytes , ces artistes / auditeurs qui sont cataloguées. Amoureux des mots, Bac L en poche, il tombe sur un concerto de Luciano Pavarotti, c’est le choc, la puissance vocale et l’interprétation le laissent sans voix, et cela marquera au fer rouge sa vision de la musique, de la représentation. Sur ses premiers projets , Zed révèle être aussi à l’aise avec l’enchaînement de punchlines, que dans l’expression d’une mélancolie profonde, une sorte d’ « opéra autotuné ». Un univers abouti, romantique, moderne et parfois déconcertant.