Première Classe, Hostile, les années 00′ avaient laissé place à une série de compilation Rap réunissant plusieurs artistes sous la même bannière. C’est bien avec le Studio 50K géré de main de maître par un certain Ibrah que la mode des featurings sur les compilations arrivent. Avec la compilation Game Over, le Studio 50 K annonce le retour des collaborations entre artistes venus d’horizons très différents.

Après une première monture plutôt réussi, le studio 50 K lance Game Over deuxième du nom. Au programme des artistes de renom comme  Niro, Ninho, Koba LaD, Kaaris, RK, Hornet La Frappe, Alonzo, DA Uzi, Bolémvn, Black M. Une grosse palette d’artistes pour un résultat très hétéroclite. Game Over ne s’est pas contenté de verser dans le Rap pur et dur. En effet, le dernier extrait de la compilation “Dernière Chance” orienté Afro Pop qui réunit Joé Dwèt Filé et Franglish en est l’illustration parfaite. Entre Gangsta Rap, Afro Pop, et Pop Urbaine, Game Over Volume 2 représente la meilleure illustration de la diversité et de l’hétérogénéité de la musique urbaine.

Composé par Joé Dwet Filé lui même, le son Afro Pop résonne comme un classique de Dadju. Il se laisse écouter comme une chanson d’amour qui n’a pas vieilli.