vendredi 5 mars 2021

Médine – Voltaire

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

2020 a été une année particulièrement prolifique pour notre cher parolier du Havre, Médine. Alors qu’il a tant fait vibrer nos oreilles à travers ses freestyles Instagram à travers son surnom de Professeur Médéric, notre père de famille tant apprécié par sa communauté nous a délecté plein de bonnes choses pour 2020. En effet, notre cher membre de la Boussole nous a fait danser avec Grand Paris 2, réfléchir avec FC Grand Médine et vibrer avec le morceau Grand d’la Tess en featuring avec Hatik. Agrémenté d’un album dénommé Grand Médine, notre artiste labellisé chez Din Records et tant acculé par l’extrême droite nous dévoile son nouveau clip pour 2021 dénommé Voltaire.

Dans ce morceau produit par Proof et Sofiane Pamart, Médine pose son regard sur la société actuelle. Dénonciateur et très mélodieux, Médine met en avant toute cette bureaucratie qui porte un regard hautain sur ces artistes qui dénoncent, et ces violences policières qui fleurissent. Par ailleurs, Médine dénonce tout ces pions du système qui prennent tout ses propos au pied de la lettre et en fond tout un scandale. On peut citer la phrase « Tu veux qu’on reste poli dans nos mal-êtres, Tu lis d’travers comme Apolline de Malherbe » qui dénonce les propos de cette journaliste et d’autres personnalités politiques et médiatiques qui ont déformé les propos de Médine pour interdire son concert en 2018 au Bataclan.

Accompagné de Moos Coulibaly à la réalisation de ce clip, Médine se retrouve entouré de femmes vêtues et maquillées de façon à faire ressortir les allégories de la France. Entre la Justice et les médias, Moos nous montre de plus deux femmes l’une entourée d’une grosse corde représentant l’esclavage de la société et une femme vêtue d’un bonnet phrygien. Ce clip très épuré se marie parfaitement avec la production et la voix de Médine. Nous pouvons par ailleurs entendre en outro les propos de la rappeuse Rouennaise Casey en interview qui dit: « des fois, c’est un crachat dans ta gueule que j’ai envie d’envoyer, pour que tu comprennes« .