« Enfant de la patrie, le jour de gloire est arrivé » (Booba), le dernier album de SCH a été dévoilé. Prolifique SCH ? Oui sans aucun doute, car le rappeur a dévoilé son « JVLIVS » il y a à peine quelques mois. Certifié disque platine, le rappeur de REC. 118 avait rendu un opus très intimiste dévoilé comme un mini film avec un hommage sincère à son père « Otto ». Si « JVLIVS » était centré sur l’histoire et la personnalité du rappeur, son nouvel album « Rooftop » typiquement Cloud Trap est le fruit de plusieurs collaborations énormes comme avec Heuss L’Enfoiré, Ninho ou plus étonnant Gims.

Pour sa collaboration avec le rappeur d’Affranchis Music, Heuss L’Enfoiré, le S a choisi de laisser agir Guilty à la prod. Ce titre est l’un des plus doux et des plus lents de l’album. Il a ce côté vaporeux et planant que beaucoup de rappeurs parisiens ont plébiscité depuis le succès de PNL. Comme Damso, SCH est un rappeur pessimiste voire complètement obscur. A part son flow que l’on reconnaîtrait parmi 1000, le rappeur marseillais doit son succès énorme à un immense talent pour créer une athmosphère d’ensemble entre son style, son flow, les productions instrumentales et ses vidéos. Heuss L’Enfoiré, rappeur plutôt ambiancant, s’est complètement adapté à la noirceur de l’interprète de « Gomorra ». Comme une poésie noire écrite en lettres de sang sur une époque qui ne laisse pas la place à l’espoir, ce titre évoque une réalité plus puissante que notre rêve inachevé.