HomeActualitésC'est quoi la Drill ?

C’est quoi la Drill ?

L’histoire de la Drill commence à Chicago bien avant que Chief Keef ne dévoile ses premiers morceaux. Selon Culture, les premiers titres Drill sortent avant les années 10′ avant même que Keith Cozart sortent ces deux mixtapes emblématique « The Glory Road » et « Bang ». La Drill music prend sa source dans la culture des gangs de Chicago, un flow monotone, des textes totalement explicites et des compositions instrumentales plus saccadées que celle de sa cousine la Trap.

L’histoire de la Drill à Chicago : le point de départ officiel !

C’est avec son titre I don’t like en 2012 qui constitue le premier buzz de la Drill Music que Chief Keef déclenche le mouvement dans sa ville. Il signe pour 6 millions de dollars chez Interscope dans la foulée tandis que Lil Reese et Lil Durk signe chez Def Jam. Ils sont tous deux membres du crew de Keef.

Avec son premier album Finally Rich, le rappeur réalise des débuts plus que décevants avec 50 000 opus vendus dès la première semaine de vente. Le magazine Pitchfork raconte que la plupart des observateurs laissent entendre que la consommation de la Drill Music est basée sur des « street clip » et du streaming. Début 2012, les modes de calcul des ventes ne sont pas les mêmes. Et encore aujourd’hui en France, la Drill Music de 1Plik140, Ash 22, de Lyonzon et de Freeze Corleone, et de Ziak commence sur Youtube.

Aujourd’hui, on compte près de 300 artistes à Chicago qui peuvent être estampillés Drill. L’influence de Chief Keef est tout simplement indéniable.

L’histoire de la Drill UK : de la grime à la drill !

La Drill qui est née à Chicago aurait pu infiltrer des villes comme Détroit ou Baltimore mais c’est surtout en Angleterre que le mouvement connaît le plus grand écho. En effet, les observateurs datent les premiers titres Drill Uk en 2012 / 2013 lorsque Chief Keef réalisait ses premières armes avec « I don’t Like« . Pour beaucoup le point de départ officiel du mouvement viendrait du titre “Kennington Where It Started” des Harlem Spartans. Depuis ce jour, le mouvement quitte l’underground pour s’installer confortablement dans le mainstream.

Même s’ils sont très proches au niveau du côté très explicite des textes, la Drill de Chicago et la Drill UK se différencie quelque peu. A l’écoute d’un artiste comme Headie One qui a aussi déclaré qu’il ne se considère pas comme un rappeur drill, on peut concevoir que la drill UK fait plus de place au « phase vocale« , et son discours est plus militant.

Selon plusieurs quotidiens, la Drill UK a eu une influence considérable sur la Drill de New York par le biais d’un certain Pop Smoke, qui a beaucoup collaboré avec les géants UK avant d’exporter cette vague à New York. Le quotidien The independant n’a pas hésité à dire Pop Smoke à ramener la Drill UK à New York.

L’histoire de la Drill en France !

Kaaris aurait-il ramené la Trap en France ? Certains disent aussi que le rappeur de Sevran a composé un titre proche de la Drill avec « Ciroc » extrait de « Or Noir« , on parle aussi du morceau « Pronostic » de Kalash Criminel cité par le magazine Redbull. Et « Ciroc » a été dévoilé en 2013, un an seulement après que Chief Keef pose les fondements du nouveau phénomène. Ixzo, un autre rappeur de Sevran, annonce aussi très clairement ses intentions Drill avec un morceau comme « Molly« .

Puis avec Lyonzon, Freeze Corleone, Ash 22, Negrito, Ziak le mouvement prend de plus en plus d’ampleur. Comme en Grande Bretagne, la Drill part des street clip et se perpétue ensuite sur les plateformes de streaming. Les rappeurs de Drill en France son fidèle à l’esprit de la Drill de Chicago. Le discours, les images sont empruntés à la culture de gang américaine. Et aujourd’hui avec des portes drapeaux comme Gazo et les autres, la Drill s’invite partout : « Drill is the new black« .

@zez_xxi HISTORY OF #DRILL ♬ son original – Zez XXI
ZeZ XXI
ZeZ XXI
@zez_xxi
Articles similaires

TOP 5