cyril-hacyril-hanouna-accuse-de-faire-la-promotion-des-identitairesnouna-appelle-au-boycott-des-victoires-de-la-musique

Cyril Hanouna appelle au boycott des Victoires de la Musique !

par ZeZ XXI

Cyril Hanou­na appelle au boy­cott des Vic­toires de la Musique. La céré­mo­nie qui récom­pense les meilleurs artistes musi­caux hexa­go­naux a déci­dé de bou­der le rap game. Ce n’est même plus hypocrite.

Les Victoires de la Musique : l’exception culturelle française !

Depuis 2019, la musique urbaine est le genre musi­cal le plus écou­té en France. En 2000, le groupe 113 ori­gi­naire de Vitry Sur Seine, et pion­nier du mou­ve­ment Hip-Hop en France, fêtait digne­ment sa vic­toire à la grande céré­mo­nie en arri­vant en 504 sur le pla­teau. Près de 22 ans plus tard, la céré­mo­nie fran­çaise a nomi­né le seul Orel­san tan­dis que Jul et Nin­ho cara­colent dans les ventes.

Si l’on com­pare les Vic­toires de la Musique au Gram­my Awards amé­ri­cain par exemple, on note une dif­fé­rence de trai­te­ment notable concer­nant les artistes liés à la mou­vance culture urbaine. Pour la pre­mière fois depuis ses débuts le rap­peur Nas, poli­ti­que­ment très enga­gé, a reçu un Gram­my pour le pre­mier volume de son album « King’sDisease » l’an­née der­nière. Cer­tains artistes fran­çais comme Aya Naka­mu­ra, Jok’Air ou encore MHD ont éga­le­ment été nomi­nés aux BET Awards. Un ani­ma­teur célèbre s’est insur­gé contre cette situa­tion. Cyril Hanou­na appelle au boy­cott des Vic­toires de la Musique.

Cyril Hanouna appelle au boycott des Victoires de la Musique !

Grand arti­san de la liber­té d’expression sur le pla­teau de TPMP, l’animateur peut aus­si bien accueillir Boo­ba que Jean Mes­si­ha, le tru­blion d’extrême droite sur son pla­teau. Après la révé­la­tion des nomi­nés pour l’année 2022, Cyril Hanou­na n’a pas pu s’empêcher de réagir très dure­ment : « Je demande à tout le monde de boy­cot­ter cette m*rde sans nom. C’est une énorme super­che­rie, une énorme mas­ca­rade… Y’a pas Jul, y’a pas Nin­ho, y’a pas tous les plus grands ven­deurs de disques ! ». Cyril Hanou­na appelle au boy­cott des Vic­toires de la Musique.

 Depuis la Pré­si­den­tielle de 2002, lorsque l’insécurité s’est ins­tal­lée dans le débat élec­to­ral, en même temps qu’une emprise de plus en plus évi­dentes des par­tis d’extrême droite, les quar­tiers fran­çais ont été ins­tru­men­ta­li­sés par les poli­tiques. L’appellation même « de quar­tiers » n’ pas de réelle signi­fi­ca­tion. Peut-être qu’il faut voir dans le rejet du rap en par­ti­cu­lier, le rejet des quar­tiers fran­çais par « une élite admi­nis­tra­tive ».  Mais en France, le rap reste le genre musi­cal le plus écouté.

À la une