En larmes lors d’un meeting, Kanye West se présente de nouveau à la Présidence des USA ! (Vidéo)

par ZeZ XXI

Une scène digne d’une sitcom américaine. Hier soir à Charleston, en Caroline du Nord, Kanye West a tenu son premier meeting de campagne. Une campagne à laquelle il semblait avoir mis fin il y a quelques jours. Quand Yeezus a déclaré qu’il voulait diriger les USA comme le Wakanda de Black Panther, il ne croyait pas si bien dire.

Car entre les élucubrations masturbatoires de son actuel président de la République, Donald Trump, empêtré plus que jamais dans la crise du Coronavirus, et les sorties hasardeuses de Kanye West, on se demande qui de Lex Luthor ou du Professeur Maboule dirigera les USA.

Car en réalité, beaucoup doutent de l’état de santé mentale de Kanye. Hier il a explosé en larmes en plein meeting en faisant de l’antiavortement son principal cheval de bataille. En France, l’IVG est légal depuis 1975 avec le combat de plusieurs féministes engagées. La réforme a été initiée par Simone Weil panthéonisé depuis mais le combat a été engagé par des personnalités phares comme Gisèle Halami avant le jour J.

Kanye West a déclaré dans un discours pratiquement inintelligible que sa mère a failli avorter de lui. Et qu’il aurait pu aussi avorter de North West, sa fille, se confondant à la fin de son discours dans un « J’ai failli tuer ma fille, j’ai failli tuer ma fille » devenu virale sur les réseaux sociaux.

Si la candidature de Kanye West reste à ce jour plus qu’anecdotique lui qui ne recueillerait que 2 % des voix. Il est en revanche une épine dans le pied des démocrates qui pourraient perdre des États clés en faveur des Républicains de Donald Trump. Plus que jamais, la situation politique des USA inquiète et exaspère. « Le leader du monde libre » comme il aime à se présenter a perdu la tête, à l’instar d’un Kanye West qui semble faire une psychose publique.

À la une

Rapunchline utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation), et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage). Accepter