La Belgique frappe une seconde fois – Alors qu’on avait tous été choqués et déçus la semaine dernière en apprenant que la fédération belge de football annulait au dernier moment sa collaboration avec Damso pour l’hymne national de la Belgique, cette fois-ci c’est le Saint-Louis-Festival qui déprogramme Kaaris tout juste un mois avant son ouverture. Encore une fois des rappeurs, pourtant acclamés par le public, se retrouve victime d’une censure qui ne dit pas son nom au prétexte d’un soi-disant politiquement correct !

Des institutions qui vont contre le choix du public – Le festival belge prétend que les thèmes abordés par Kaaris ne « collent pas aux valeurs de l’établissement ». Il y a de quoi rire ! Comme s’ils n’avaient jamais entendu le rappeur de Sevran qui a fait disques de platine avec Or Noir et Okou Gnakouri. Si Kaaris avait été programmé c’est parce que ce sont des élèves qui choisissent les tête d’affiche du festival. Comme pour Damso, ou bien encore Orelsan après les victoires de la musique, les institutions prennent des décisions à l’encontre du choix du public !