La police s’acharne-t-elle sur les rappeurs ? (Dossier)

par ZeZ XXI

Depuis plu­sieurs mois voire plus d’une année, il semble que les pou­voirs publics s’ef­forcent de bri­der les rap­peurs. Rap­pe­lez vous, avant leur début en fan­fare dans le Rap sys­tème, Djad­ja et Dinaz avait été arrê­tés par les forces de Police pour avoir para­dé avec des armes dans des clips. Le Jour­nal « Le Midi Libre » avait titré à l’é­poque « Des rap­peurs arrê­tés à Meaux après avoir plas­tron­né avec des armes sur You­Tube ». Heu­reu­se­ment, la fin fut heu­reuse pour Djad­ja et Dinaz qui ont ensuite connu une car­rière excep­tion­nel. Ce n’est pas le cas de tous les rap­peurs. Il y a deux ans, Ze Z ren­con­trait le rap­peur Pouf le Ouf dans le 14 ème arron­dis­se­ment de Paris. Ce rap­peur a été arrê­té parce qu’il avait uti­li­sé des faux billets dans un clip. Il a été condam­né à 7 mois de pri­son ferme. La car­rière de Pouf Le Ouf en a pris un coup !! Et le jour­nal « Le Pari­sien » tou­jours friand de ce genre d’in­for­ma­tions s’est fait un plai­sir de relayer l’affaire.

https://www.youtube.com/watch?v=Y68q_U9uM2M

Plus récem­ment c’est Sofiane (Fian­so), le maître de céré­mo­nie de la série de free­style #Jesuis­pas­se­che­so qui a été appré­hen­dé par les forces de Police en plein tour­nage de clip. Ajou­tez à cela, le clip de Boo­ba et Lacrim à Aul­nay Sous Bois qui a éga­le­ment été « annu­lé » par la BAC parce que les équipes res­pec­tives des deux pro­ta­go­nistes n’a­vaient tout sim­ple­ment pas décla­ré le tour­nage aux auto­ri­tés com­pé­tentes, et vous aurez ce qui res­semble de plus en plus à un achar­ne­ment policier.

Géné­ra­le­ment les édi­tions régio­nales et « Le Pari­sien » tou­jours en tête relaient ce genre d’in­for­ma­tions qui agran­dit encore un peu plus le fos­sé entre la France et sa jeu­nesse. Comme dans cet article titré « Aul­nay-sous-Bois : le clip de rap sau­vage de Boo­ba et Lacrim tourne court » qui pré­cise bien que les poli­ciers de la BAC ont été accueillis à coup de pro­jec­tiles (ce qui n’est pas for­cé­ment « per­ti­nent » dans la panique géné­rale qui a du accom­pa­gner l’an­nu­la­tion du clip des deux plus grosses stars du Rap fran­çais).

La Police ne s’at­taque pas tou­jours aux rap­peurs « recon­nus ». Der­niè­re­ment, le rap­peur Almas a lui aus­si été arrê­té par les forces de Police pour avoir uti­li­sé semble t‑il une arme dans son clip. Les équipes de Rapun­chline ont récu­pé­ré les images. Il semble que l’ar­res­ta­tion ait eu lieu dans le calme.

https://www.youtube.com/watch?v=pbw3-K5Ibss

Il s’en est d’ailleurs expli­qué devant la camé­ra de ton­ton mar­cel dernièrement.

Com­ment expli­quez cette « subite prise de conscience » des forces de police et plus géné­ra­le­ment de la jus­tice en ce qui concerne les clips de Rap ? Est ce un moyen de bri­der le Hip Hop qui prend de l’im­por­tance ? Est ce seule­ment les consé­quences du Plan Vigipirate ?

Pour­quoi de plus en plus de rap­peurs sont « empê­chés » de rapper…

À la une