PNL révèle une photo de leur père : René Andrieu, l’un des hommes les plus puissants de l’histoire de la banlieue… [Dossier]

par ZeZ XXI

Il y a quelques heures, N.O.S du groupe PNL dif­fu­sait une pho­to de son père René Andrieu aux côtés de l’An­cien Maire de Cor­beil Essonnes Serge Das­sault décé­dé le 28 Mai 2018. Il était aus­si la cin­quième for­tune de France.
Le poli­ti­card éti­que­té LR a été enre­gis­tré plu­sieurs fois à son insu avouant mal­gré lui de mul­tiples faits de cor­rup­tion. Le site Média­Part a par ailleurs dif­fu­sé ces enre­gis­tre­ments le 15 sep­tembre 2013.  Avec son bras droit, You­nès Bou­noua­ra, il a tenu la ville de Cor­beil Essonnes sous sa cou­pole pen­dant de longues années.
La dif­fu­sion de ce por­trait par l’un des membres de PNL n’est pas tout à fait inno­cent car Serge Das­saut et René Andrieu ont une his­toire ensemble. Selon les allé­ga­tions du site Inter­lude, Serge Das­saut aurait ten­té d’as­sas­si­ner le père des deux rappeurs.


D’a­près le site, lorsque Serge Das­saut arrive à Cor­beil Essonnes en 1995. Il tente de s’ar­ro­ger le sou­tien des quar­tiers sen­sibles de la ville. A cet effet, il nomme René Andrieu une figure locale du grand ban­di­tisme à la tête de « L’As­so­cia­tion des Jeunes des Tar­te­rêts ». Entre poli­tique mafieuse, et grand ban­di­tisme, le des­tin de René Andrieu se joue très vite.
Fina­le­ment pour évi­ter l’é­ro­sion à cause de pro­blèmes de tra­fic de drogue, René Andrieu doit s’exi­ler en Cor­rèze  en 1996 (fief de Jacques Chi­rac… et de Fran­çois Hol­lande) pen­dant 16 ans. A son retour en 2011, le père des deux rap­peurs auraient vou­lu appa­rem­ment en découdre avec le poli­ti­cien qui n’au­rait même pas pris la peine de lui payer son salaire de pré­sident de  « L’As­so­cia­tion des Jeunes des Tarterêts ».
Alors le père des deux rap­peurs se rend dans le bureau du Maire avec une camé­ra cachée et il tente de pié­ger Serge Das­saut. La vidéo a été dif­fu­sé par le Jour­nal du Dimanche à l’é­poque en 2011.

Vexé, outré, la cin­quième for­tune de France aurait peut être ten­té de l’as­sas­si­ner. Car trois mois après avoir pié­gé Serge Das­sault, René Andrieu est vic­time d’une ten­ta­tive d’as­sas­si­nat fomen­té par le bras droit de Serge Das­sault You­nès Bou­noua­ra. Il s’en sort miraculeusement.
N.O.S a vou­lu rendre hom­mage à son père qui quel que soit la véra­ci­té de cette his­toire a com­bat­tu la cin­quième for­tune de France pen­dant une ving­taine d’an­nées et est une grande figure du milieu asso­cia­tif ban­lieu­sard, tou­jours prêt à s’en­ga­ger pour la communauté

 
Voir cette publi­ca­tion sur Instagram

 

Comme Papa.. mais en beurre !

Une publi­ca­tion par­ta­gée par @ pnl_nos le

À la une