Vitaa nous donne des nouvelles de Diams !

par FonkyFlex

Méla­nie Geor­giades plus connue sous le nom de Diam’s est un modèle de réus­site dans le milieu de la musique urbaine. Véri­table pion­nière elle a su s’im­po­ser dans un milieu com­pli­qué. Elle a décom­plexé bon nombre de médias géné­ra­listes avec un rap enga­gé, jovial et affran­chi de tout code. Son pre­mier  tube « Dj » a, à sa sor­tie, créé une vraie défer­lante et lui a fait gagner bon nombre de prix pres­ti­gieux. Des mor­ceaux plus enga­gés comme « Marine » chan­son dédiée au Front Natio­nal (et à la fille de son lea­der de l’é­poque, deve­nue lea­der du mou­ve­ment après lui), ou encore « Ma France à moi » ont mon­tré que la rap­peuse n’a­vait aucu­ne­ment peur de l’en­ga­ge­ment, mal­gré une noto­rié­té en explo­sion exponentielle.
On ne compte plus le nombre de scène ou le nombre d’al­bums ven­dus tant et si bien que la MC du 91 avait été nom­mée direc­trice fran­çaise du célèbre label « Motown ». Son der­nier album au titre évo­ca­teur « SOS » sor­ti en 2009 est un clas­sique et nous dépeint une chan­teuse las­sée par la noto­rié­té et la vie de star. Le der­nier track « Si c’é­tait le der­nier » dévoile la face du suc­cès cachée au public. Gavage aux médi­ca­ments pres­crit par des psy­chiatres, dépres­sion, ten­dances sui­ci­daires, inter­ne­ment bref, la jeune femme a payé sa réus­site au prix fort.
Depuis cet opus Diams s’est reti­rée tota­le­ment du monde de la musique, ne s’ex­pri­mant désor­mais que dans des rares inter­views, via sa fon­da­tion huma­ni­taire ou encore les livres qu’elle écrit.
Son amie Vitaa nous donne par­fois de ses nou­velles et c’est un grand bon­heur pour ses fans (nous les pre­miers) de la savoir enfin en paix et heu­reuse. Elle déclare aujourd’­hui que la rap­peuse vit désor­mais dans un autre pays et est épa­nouie dans une nou­velle vie qu’elle par­tage en famille loin du star sys­tem.
Comme on dit, loin des yeux près du cœur, si sa musique nous manque, nous nous replon­geons dans sa dis­co­gra­phie avec plai­sir en lui sou­hai­tant le meilleur après tout ce qu’elle a vécu et nous a transmis.

À la une