vendredi 20 novembre 2020

Dadju feat Hatik, Soolking & Imen ES – Unité

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Depuis l’avènement du rap en France, les revendications non seulement politiques mais également sociales sont nombreuses dans les paroles des rappeurs. En se rapprochant d’associations caritatives notamment la Fondation Abbé Pierre qui a été créée en 1992 et qui lutte contre l’expulsion et le mal-logement, les rappeurs montrent d’un côté leur soutien à ces causes qui leur sont chères et de l’autre aident d’une certaine manière les gens. Souvenez-vous le 17 Octobre 2019 lorsque les artistes Sofiane, Chilla, RK, Soolking, Vald et Heuss l’Enfoiré ont participé au festival Abbé Road à l’Olympia.

Il y a aussi l’association Fu-Jo qui organise des concerts en prison et qui y sollicite des rappeurs. Aujourd’hui, le projet Unité vient d’être mis en place. Ce projet multi-artistes caritatif, en lien avec l’association la Fondation TF1 a été créée dans le but d’améliorer les conditions de vie des plus précaires et de recréer un lien social au sein des quartiers de l’Hexagone et de l’Outre-Mer. Ce projet qui reversera les fonds à 10 associations locales en France et en Outre-Mer compte mobiliser les foules afin d’améliorer la vie de gens dans le besoin. C’est avec un grand plaisir que nous retrouvons nos quatre têtes d’affiche : Dadju, Soolking, Hatik et Imen ES sous le morceau Unité.

Sur ce morceau dont la mélodie peut apaiser en ces temps compliqués, les quatre artistes présents dans ce clip dévoilent tour à tour leurs couplets. Ce clip qui se veut bienveillant mais également conquérant, met en scène nos artistes dans un clip à la fois triste mais plein d’espoir. En effet, lorsque Hatik débute son couplet, il met en avant la situation de vie difficile des sans abris notamment à travers la phrase « Parait qu’la misère est moins pénible au soleil, donc j’fais mon trou esseulé, et l’addition sera salée« . Au fur et à mesure de l’avancée du clip, nos quatre rappeurs mettent en avant les conditions de vie difficiles de certaines personnes en cette période de confinement et même en dehors.

Sous les caméras de Neetch, de nombreux artistes de la scène urbaine sont montrés comme figurants comme Lynda, Sams, Remy, Cinco, Kanoe, C.O.R, DJ Kayz et Farid Ben Salah. Ce clip qui je l’espère sera une prise de conscience pour beaucoup de personnes est une véritable surprise artistique. Mettant en avant de grands artistes de la musique urbaine pour venir en aide aux plus démunis à travers un futur album, nous pouvons espérer que ce projet soit un carton assuré.