Les deux plus grosses têtes en termes de chiffres de vente de Rec 118 sont réunis sur le seul featuring de l’album de SCH. Il y a quelques mois, le rappeur d’origine allemande dévoilait un album portant significativement son prénom. L’album “JVLIVS” est l’aboutissement d’une stratégie artistique chez SCH qui s’est toujours révélée payante.

L’artiste initialement signé a Def Jam a toujours soigné ses visuels. Son œuvre toute entière est basée sur cette symbiose extraordinaire entre sonorités tout droits sorties du néant avec une obscurité ultra présente,  un flow fuyant et très spécifique, et un visuel à la hauteur de la noirceur de l’artiste. Si “JVLIVS” a été présenté en grandes pompes dans le Vème sous la forme d’un moyen métrage réalisé par notamment Fifou ce n’est pas un hasard.

Après quatre extraits clippés “Otto”, “Mort de rire”, “Pharmacie” et “Le code”,  le phocéen présente le clip de son feat avec le rappeur du 91. Ninho qui vient de sortir “Destin” avec une première semaine d’exploitation astronomique à hauteur de 27 000 ventes n’a aucun mal à intégrer la noirceur du rappeur du Sud.

Sur une production instrumentale à moitié planante de Katrina Squad (le beatmaker qui a réalisé “Mamacita”), que les amateurs connaissent, les deux rappeurs se donnent la réplique dans un va et vient très complémentaire. Pas de place au hasard, deux rappeurs au flow très particulier, pour un tout très original loin des standards Rap Fr.

Le clip réalisé par Fabrique 209 qui reprend avec une justesse impressionnante les standards du moment comme cette villa où sont attablés plusieurs voyous autour de SCH et de Ninho témoins malgré eux de cette société du crime. Le clip n’est pas sans rappelé  le “Cellophané” de Koba Lad.  Les rappeurs manifestent une préférence pour les décors luxueux et en l’espèce SCH est un des précurseurs depuis “Champs Elysées”