vendredi 20 novembre 2020

« Aya » : L’affiche de son album publié en plein Time Square ! (Photo)

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

« Aya » est entrée dans une autre galaxie. La dialectique de la chanteuse est pertinente. Avec son opus « Nakamura« , elle a flirté avec les sommets. « Djadja » par-ci « Djadja » par là, et voilà que le titre est repris par Maluma. On ne compte plus les distinctions internationales de la chanteuse : une nomination au BET Awards, et pourquoi pas une invitation à Coachella annulée à cause du COVID. Et si en France, on jacte encore beaucoup sur elle que ce soit chez Matthieu Delormeau qui en a fait la « Madonna des quartiers » ou chez Nikos Aliagas qui écorche son nom, le « Aya Bashing » illustre surtout le malaise que certains français ressentent avec ce qu’on appelle communément « les quartiers« .

Avec « Aya« , la chanteuse rend un album beaucoup plus intime, c’est son souhait. Dans le teaser que le précède, elle pose avec sa mère, et avec sa fille. Aya est un album personnel ! Mais l’opus n’est pas pour autant tourner sur elle-même. Elle flirte musicalement avec Stormzy, le géant de la Grime UK, et même avec Mr Banks.

La chanteuse vient de poster une vidéo sur Twitter. Elle s’affiche au Times Square à New York quelques heures après la chute de Donald Trump. L’ascension de « Aya » est un symbole quoi qu’on en fasse et surtout quoi qu’on en dise !