Patron émérite d’OKLM, B2O a a été invité dans OKLM Classic pour dévoiler la liste de ses classiques. Son premier choix s’est porté naturellement sur Nas. Le rappeur de New-York est originaire de Queen’s Bridge. Les puristes savent très bien qu’il est de ceux qui ont poussé l’art des rimes multisyllabiques à son paroysme. Dans l’oeuvre extraordinaire de Nas qui comporte des classiques comme “Nas is Like”, “I Can” ou encore “If I Ruled The World”, le Duc de Boulogne a choisi deux titres extraits de “Illmatic” le premier album du rappeur. L’opus qui vient de fêter son vingtième est un classique absolu du R.A.P au même titre que le “Enter The 36 Chambers” du Wu Tang. Booba assure qu’il adore Nas pour “son écriture visuel”, sa capacité à imager les choses avec des métaphores. C’est grâce à Nas qu’il a réellement compris l’écriture. Deux titres ont particulièrement retenu son attention “It ain’t hard to tell” et “One Love” :

Avant même la Mafia K’1 Fry, Kery James appartenait au groupe Ideal J. Après un passage en prison, une grande métamorphose va s’opérer dans sa musique, un peu comme un Malcom X des temps modernes. C’est l’album “Et si c’était à refaire” sorti au début des années 2000 qui marque la transformation de Kery James. Avec Ideal J et surtout l’opus “Le combat continue” sorti à la fin des années 90′, le rappeur fait dans le “Hardcore”. Dans le titre éponyme, il fait un état des lieux ultra violents de la situation du monde :

“Hardcore, lorsqu’une fillette de 8 ans disparaît
Hardcore, et qu’on la retrouve violée, sodomisée”
.

Aujourd’hui “Hardcore” serait censuré et même à l’époque la version la plus trash du clip n’avait pas été diffusé à la TV et s’échangeait sous le manteau dans le petit milieu des amateurs de Rap. Si Booba a choisi de mettre en avant Ideal J, il n’a pas choisi le morceau “Hardcore” mais plutôt le morceau “Pour une Poignée de dollars”. Pourquoi ?

Le patron du 92i apprécie autant la production instrumentale du morceau que ses textes crus représentatifs d’une époque. Il a écouté ce morceau en prison. C’est à travers ce genre de morceau que s’est forgé la personnalité du rappeur le plus “endurant” du Rap français.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !