Laurent Gerra : L’humoriste n’a jamais caché son aversion pour le rap. Entre son sketch intitulé “Le rappeur” dans lequel il alignait scrupuleusement tous les stéréotypes négatifs attribués au rap, ses déclarations dans les Grandes Gueules (RMC) du genre “parce que je n’aime pas le rap et je suis passéiste je suis à droite ?” ou encore sa condescendante et erronée analyse du texte d’IAM “Les Raisons De La Colère” lors d’un sketch dans Vivement Dimanche, le comédien se positionne en ennemi des cultures musicales urbaines depuis plusieurs années, et sans aucune tentative de dissimulation. Pourtant, il semble qu’il se sente régulièrement obligé d’en parler…

Booba : Le rappeur était en couverture des Inrocks la semaine dernière et sa longue interview agite encore le web. En effet, les thèmes abordés ont su trouver grâce aux yeux des internautes, toujours avides de confidences lorsqu’il s’agit du Duc : son nouveau label de chanson française Sept Corp, sa découverte de Damso etc…

Mais il semble que Laurent ne se range pas à l’avis du plus grand nombre. Effectivement, l’humoriste n’a pas l’air de voir d’un bon œil la médiatisation des rappeurs depuis leur entrée dans la culture populaire, et comme il l’a fait avec Orelsan et Eddy de Preto, il s’est grimé en Booba en demandant :

“Et si je mets une casquette et un survêt’ je peux la faire la couverture des Inrocks ?”

Une publication qui n’a pas échappé à Booba, qui n’hésite jamais à défendre l’image du rap et à s’indigner du traitement que certains lui réservent. Commencer dans les clashs avec un expert en la matière était peut-être une mauvaise idée, cinglant, il assène :

“Même en costar tu la fera pas, ni celle de GQ. Faut avoir du talent pour ça, une vraie carrière, du style, pas de préjugés et ne pas boire de Villageoise. D’ailleurs qui es-tu? 🤷🏾‍♂️

Bon, ça a l’air mort pour Les Inrocks Laurent mais tu peux toujours tenter Valeurs Actuelles