lundi 6 juillet 2020

DA Uzi revient sur ses années de prison, ses regrets et sa prise de conscience ! (Vidéo)

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

L’émission Thérapie lancée par la chaine Vice TV sur Canal + vient d’entamer sa troisième saison. Son concept est original car il s’agit d’une entrevue entre un psychanalyste de renom, Fernando De Amorim, et nos rappeurs préférés. Dans les saisons précédentes c’était notamment Guizmo, Kalash Criminel ou encore Soso Maness qui s’étaient assis dans le fauteuil du professionnel afin de se livrer sans concession. Pour la reprise on a pu écouter Mister You raconter ses problèmes judiciaires et notamment sa cavale et là c’est au tour de DA Uzi de se prêter au jeu.

Dans ses textes ou encore dans sa gestuelle, DA Uzi arrive à nous procurer des émotions fortes, on perçoit une personne écorchée vive. Par exemple, dans son clip Plus belle la vie c’est très criant, on le voit se débattre face à la vie ou encore pris dans une rage indescriptible où on se sent happé par la souffrance qu’il transmet. Face à Fernando De Amorim on retrouve l’artiste touchant et sincère qu’il est dans ses textes et dans ses clips. Il se livre avec simplicité sans s’apitoyer sur son passé ou sans verser dans le mélodrame malgré les difficultés qu’il explique. Il donne un message positif sur le fait qu’il ne faut pas céder à la facilité comme vendre de la drogue pour s’en sortir, mais plutôt essayer de trouver ce qui nous permet de nous épanouir et travailler à fond dans cette voie. Il donne un retour d’expérience sur les 2 ans et demi cumulés qu’il a passé en prison, ce temps qu’il a perdu car il s’est tourné vers la facilité. Il revient également sur l’absence de son père et la honte qu’il a pu ressentir dans sa jeunesse à cause de ça, comme il le verbalise « mon père il s’est retourné comme Papin ». Sa nouvelle vie d’artiste qui est une revanche sur son passé judiciaire mais également sur l’absence de son père car il doit regretter en le voyant ou il est aujourd’hui. C’est également une victoire qui le permet de rendre fière sa mère qui a beaucoup souffert par sa faute, il réaffirme son amour pour elle tout en expliquant qu’il a quand même de la place dans son cœur pour une femme. Dans ses textes, il exprime une déception amoureuse, il va revenir dessus et malgré cela il va exprimer son désir d’amour, de vie conjugale, d’enfants.

Comme son slogan Vrai 2 Vrai, DA Uzi montre à quel point il l’est en revenant sur des grands thèmes présents dans sa musique, il reste tout de même très souriant malgré ce qu’il explique. Cette émission permet d’en savoir plus sur le personnage et de comprendre mieux son art dont le dernier projet, son premier album Architecte sorti en Mars dernier est toujours disponible.

Retrouvez l’épisode dans son intégralité sur la chaine Vice TV, ce soir à 22h ou en rediffusion sur MyCanal.

 

View this post on Instagram

 

@da_uzi : « Je viens d’avoir 27 ans, j’ai tourné 30 mois en prison. » THÉRAPIE. JEUDI. 22H. SUR VICE TV

A post shared by VICE TV France (@vicetvfr) on