Michel Polnareff & Jul : L’improbable naissance d’une amitié suite à une erreur ! (Photo)

par ZeZ XXI

« L’a­mour est enfant de bohème, il n’a jamais connu de lois » (Car­men). On n’en est pas encore là entre Jul et Michel Pol­na­reff mais les deux hommes se sont vrai­ment liés d’a­mi­tié. Comme sou­vent dans ce Rap Game (Pop Game ?) tout com­mence par un clash. En live sur Ins­ta­gram, confi­ne­ment oblige (et oui même les plus grands…), l’in­ter­prète de « Marie Lou » lâche une mis­sive à l’en­droit du rap­peur marseillais.
A la ques­tion « Quel Chan­teur fran­çais il détes­tait », le chan­teur à la touffe dorée n’a d’a­bord trou­vé aucune réponse, le nom de l’ar­tiste qu’il cher­chait ne lui reve­nait pas. Puis il a répon­du Jul lorsque la jour­na­liste a évo­qué ce rap­peur. Une inter­jec­tion qui en dit long sur le rejet de la musique urbaine par une par­tie du jour­na­lisme fran­çais. Qu’on le veuille ou non, Jul est le rap­peur fran­çais ayant ven­du le plus d’al­bums en France loin devant les pères fon­da­teurs d’IAM. Comme en témoigne ce refrain de MC Solaar : « Les temps changent ».

En réa­li­té, rien ne rap­proche les deux hommes. Star incon­tes­té de la Pop des années 80′, le chan­teur fran­çais a un goût pro­non­cé pour le spec­tacle comme en témoigne ses tenues depuis tou­jours excen­triques. Tout le contraire de Jul qui adore la discrétion.

Il a connu un suc­cès phé­no­mé­nal, son titre « Lettre à France » est tou­jours en écoute sur les pla­te­formes de strea­ming. Chaque mois, selon les chiffres de Spo­ti­fy France, 444 000 per­sonnes écoutent le chan­teur tous les mois.


Mais en réa­li­té, une fois le Live fini, Pol­na­reff est par­ti écou­ter du Jul, et il a pré­sen­té ses excuses sur Twit­ter. Le rap­peur mar­seillais lui a dit qu’il ne lui en vou­lait pas.

 
View this post on Instagram

 

A post sha­red by Michel Pol­na­reff (@michelpolnareff) on


Plus tard, le chan­teur qui fait très peu d’ap­pa­ri­tion publique a même posé en pho­to en effec­tuant le signe de ral­lie­ment de Jul. Le rap­peur mar­seillais lui a répon­du très vite en pos­tant un mon­tage réa­li­sé par Lacrem. Le des­si­na­teur a fusion­né les deux iden­ti­tés pour faire un Jul­na­reff.


Et pour finir, le rap­peur mar­seillais a réa­li­sé son per­son­nage à Fifa Pro à l’ef­fi­gie du chan­teur. Ces deux-là sont insé­pa­rables, de là rêver d’un feat rien n’est impossible.

À la une