Au début des années 2000, Kery James devient l’un des premiers rappeurs conscients en France avec la sortie de son opus « Et si c’était à refaire » après sa période gangsta rap avec Ideal J. Le rap des années 90 et du début des années 2000 mettait l’accent sur les textes. Sans être forcément conscient, le Rap des années 90’ porté par les fondateurs comme le Secteur Ä, IAM, NTM était au moins censé. Le rap était de la poésie urbaine et le flow un art de poser.

Lorsque le Rap est entré dans les clubs et les chichas au milieu des années 2000, il s’est adapté à son nouveau milieu. Les rappeurs ont commencé à réaliser des titres plus club. Aujourd’hui même un puriste comme Booba a investi le dance floor avec des titres comme « Validée » et « All Set ».

Invité sur le plateau de Generations, Kery James a justement déclaré que le Rap tel qu’il le connaissait était mort. Il est vrai qu’ aujourd’hui le Rap est devenue la Pop Urbaine, de la Trap ou de la Clouds ou de l’Afro Pop.Le Rap a évolué. Le succès de Damso, PNL, Booba et SCH au sommet des Charts laissent imaginer que le rap est toujours là sous une autre forme.