Le sort du peuple Rohingyas préoccupe beaucoup. Victime de persécutions dans certains pays de confessions bouddhistes, ce peuple migre de pays en pays en tentant de trouver sa place. Beaucoup d’artistes français se sont déjà mobilisés pour cette cause. Omar Sy par exemple avait participé à une opération de soutien à l’initiative d’un “influenceur” en se rendant directement dans un camp abritant des réfugiés Rohingyas. Médine, le rappeur de Din Records, a carrément consacré un épisode de sa série de “Enfant du Destin” à une enfant Rohingyas dans son album “Prose Elite” avec le titre “Nour”.

Lacrim est un rappeur assez discret. Avec une street crédibilité qui n’est plus à faire, des albums disque d’or, et une série qui tourne sur Studio+, le rappeur du 94 aurait de quoi se montrer. Mais ce n’est pas dans son tempérament. Il y a quelques heures, le pensionnaire du label Def Jam a diffusé des images de lui avec des réfugiés Rohingyas. Et ce matin il a tenu à rendre hommage à l’un d’entre elle. C’est un très beau geste que vient de faire l’interprète de “On fait pas ça“. Voici son hommage :

“Le regard perçant..le visage lisse,
J ai tout lu dans ses yeux..sans sa maman,avec des carences affectives,dure au premier échange 
Il a fallut être patient,la comprendre,elle qui ,a 9ans a subit plus de chocs psychologiques
que moi a mon âge..
Tu es ma plus belle rencontre,
Je serais toujours la pour toi, tu es dans mon coeur a vie ..je t aime ❤️❤️comme mes enfants 👶..a bientôt…”

 

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !