Le clip “Au DD” culmine aujourd’hui à près de 80 millions de vues sur YouTube. Sorti plusieurs mois après le premier extrait de l’album “Deux Frères”, le titre “A L’ammoniaque”, c’est ce visuel qui a véritablement constitué le point de départ de l’ouverture des hostilités pour Ademo et NOS.

“Au DD” : Un plagiat ? Retiré des plateformes de téléchargement ?

Quelques semaines après la sortie du clip, certains médias se sont faits l’écho d’une rumeur grandissante sur les réseaux qui voulait que le titre phare de l’album de PNL, “Au DD”, était un plagiat.

Effectivement, le sample utilisé dans l’instrumental de “Au DD” était l’oeuvre d’un artiste australien prénommé Luke Garner Bereton. Le sample est issu du morceau “Amber in Bloom”. Au sommet de la polémique, certains prédisaient même le retrait du clip de la plateforme de téléchargement YouTube.

Plagiat : Le compositeur du sample “incriminé” réagit !

Finalement le principal intéressé a réagi sur son profil Facebook mettant un terme à une semaine de polémique. Il faut savoir que le clip des “Deux Frères” a été tourné sur la Tour Eiffel avec sans doute un budget record, et qu’il représente l’épine dorsale de la communication des rappeurs du 91. L’enjeu était donc important.

Selon Luke Garner Bereton : “Pour ceux que ça intéresse, oui une partie de mon travail a été utilisé dans le dernier titre de PNL, et non ils ne l’ont pas volé. En je fais de la musique libre de droit et des loops d’un logiciel de musique. Amber Bloom est l’une d’entre elles. “

Dans la suite de son message, Luke Garner Bereton dit qu’il est même un peu fier qu’une partie de son travail soit “écouté partout dans le monde”.