Jeudi soir, c’était le grand retour de Nekfeu après près de 3 ans d’absence. Après avoir décroché un disque de diamant pour son premier jet « Feu », et suite à son deuxième album solo « Cyborg », le rappeur du 75 s’est fait de plus en plus rare réalisant quelques featurings ici ou là comme avec S.pri Noir sur « Juste pour Voir » et de nombreuses autres collaborations sur les albums de ses proches. Mais niveau projet c’était le calme plat. Cela ne l’a pas empêché de réaliser un freestyle au sommet du mont Fuji avec ses potes de l’Entourage.

Puis il y a quelques semaines, il a tease son nouveau projet : un véritable album visuel. L’album est sorti au cinema au cours d’une séance unique ce jeudi à 20 h. Dans l’histoire du rap, il y a eu plusieurs antécédents s’en ce genre. GhostFace Killah du Wu Tang Clan a sorti « 36 Seasons » un album complètement story tellé mais pas visuel. Et tout le monde se rappelle du « Lemonade » de Beyonce diffusé sur HBO. En France, SCH pour « Jvlius »  ou encore Lacrim pour Force et Honneur ont mené des expériences similaires. Mais personne jusqu’a aujourd’hui n’a osé réaliser un album accompagné aussi intrinsèquement visuel et le diffuser au cinéma au cours d’une séance unique. Le résultat a été à la hauteur des attentes puisque avec près de 100 000 entrées au Box-office, Nekfeu dépasse les X-Men  et quelques blockbusters américains sortis en même temps.

Les chiffres de l’album éponyme viennent de tomber dans toutes rédactions. Après 3 jours d’exploitation, l’album « Les étoiles vagabondes » a réalisé près de 25 000 vente tous supports confondus. Il semble que les chiffres du film n’aient pas été incorporés au décompte final. De même, l’album n’a pas encore de version physique ce qui rend la performance réellement impressionnante une fois remise dans son contexte. Nekfeu sera probablement disque d’or après une semaine d’exploitation. On lui souhaite en tout cas !