Il y a quelques heures, N.O.S du groupe PNL diffusait une photo de son père René Andrieu aux côtés de l’Ancien Maire de Corbeil Essonnes Serge Dassault décédé le 28 Mai 2018. Il était aussi la cinquième fortune de France.

Le politicard étiqueté LR a été enregistré plusieurs fois à son insu avouant malgré lui de multiples faits de corruption. Le site MédiaPart a par ailleurs diffusé ces enregistrements le 15 septembre 2013.  Avec son bras droit, Younès Bounouara, il a tenu la ville de Corbeil Essonnes sous sa coupole pendant de longues années.

La diffusion de ce portrait par l’un des membres de PNL n’est pas tout à fait innocent car Serge Dassaut et René Andrieu ont une histoire ensemble. Selon les allégations du site Interlude, Serge Dassaut aurait tenté d’assassiner le père des deux rappeurs.

D’après le site, lorsque Serge Dassaut arrive à Corbeil Essonnes en 1995. Il tente de s’arroger le soutien des quartiers sensibles de la ville. A cet effet, il nomme René Andrieu une figure locale du grand banditisme à la tête de “L’Association des Jeunes des Tarterêts”. Entre politique mafieuse, et grand banditisme, le destin de René Andrieu se joue très vite.

Finalement pour éviter l’érosion à cause de problèmes de trafic de drogue, René Andrieu doit s’exiler en Corrèze  en 1996 (fief de Jacques Chirac… et de François Hollande) pendant 16 ans. A son retour en 2011, le père des deux rappeurs auraient voulu apparemment en découdre avec le politicien qui n’aurait même pas pris la peine de lui payer son salaire de président de  “L’Association des Jeunes des Tarterêts”.

Alors le père des deux rappeurs se rend dans le bureau du Maire avec une caméra cachée et il tente de piéger Serge Dassaut. La vidéo a été diffusé par le Journal du Dimanche à l’époque en 2011.

Vexé, outré, la cinquième fortune de France aurait peut être tenté de l’assassiner. Car trois mois après avoir piégé Serge Dassault, René Andrieu est victime d’une tentative d’assassinat fomenté par le bras droit de Serge Dassault Younès Bounouara. Il s’en sort miraculeusement.

N.O.S a voulu rendre hommage à son père qui quel que soit la véracité de cette histoire a combattu la cinquième fortune de France pendant une vingtaine d’années et est une grande figure du milieu associatif banlieusard, toujours prêt à s’engager pour la communauté

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Comme Papa.. mais en beurre !

Une publication partagée par @ pnl_nos le