Depuis ses débuts avec les Psy4 de La Rime, Soprano s’est métamorphosé. Le rappeur qui a réalisé ses premiers tubes avec Alonzo et Vincenzo sur des morceaux comme “Le son des bandits” ou “La Vengeance aux deux visages” a ensuite continué sa route en solo. Avec plusieurs disques de diamants à son actif notamment aussi pour son dernier album “L’Everest” et des tournée qui ont réuni des centaines de milliers de personnes, le rappeur est devenu une figure tutélaire. Il sort dans quelques jours son album “Phoenix” lui qui est aujourd’hui jury dans l’émission “The Voice”. Il a répondu aux questions du quotidien “Le Parisien”.

Tout d’abord, le rappeur a regretté que des artistes comme lui ou comme Maître Gims ne soient plus considérés comme des rappeurs à partir du moment où ils ont réussi : “Oui, je suis un rappeur chanteur ! Je suis de la génération hip-hop, et mon message est toujours le même. Aujourd’hui, la moitié des rappeurs n’ont plus de message. Un ami dit : « il faut qu’ils arrêtent de nous enlever nos stars. » En gros, quand tu réussis, tu n’es plus rappeur, tu es chanteur. Mais il faut garder cette identité ! “

Le rappeur-chanteur revient sur un épisode douloureux pour lui, il s’agit de sa tentative de suicide : “Avant, j’en parlais à demi-mot mais là, cela fait quinze ou vingt ans. J’en parle pour décomplexer les gens. C’est un morceau positif car je raconte que si tu es encore vivant, tout peut s’arranger. Jeune, j’étais mélancolique et j’ai eu des épreuves personnelles…”

Soprano comme il dit lui même ne se trouve pas extraordinaire : “Oui, je me suis rendu compte que ma personnalité plaisait, alors que je ne suis pas sulfureux. Juste un mec poli, normal et qui déteste qu’on le regarde comme une star.”

 

 

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !