Originaire de la cité Air-Bel à Marseille, Kofs est un rappeur puissant aussi bien par sa voix que par ses clips. Alors qu’il a fait ses débuts en 2008 avec le collectif Click 11.43 accompagné de Naps, Sahim, Oussagaza et Sidou, Kofs a continué sur sa lancée accumulant les concerts et apparitions dans les albums d’artistes tel qu‘Alonzo avec le son Trakeur.

Après s’être illustré dans le film Chouf de Karim Dridi, Kofs a accéléré sa production musicale en sortant son album V paru fin 2018. Labellisé chez Universal Music, c’est à la suite de nombreuses collaborations avec des artistes comme Alonzo et SCH que Kofs nous dévoile son nouveau clip Santé & Bonheur.

C’est en compagnie des caméras de James Cam’Rhum et Fouad Nabba que nous retrouvons notre artiste dans ce qu’il semble être un hangar. Le clip commence avec Kofs en pleine réunion avec des conseillers. Il annonce la signature d’un contrat le 21 Février ce qui les agace fortement. Non satisfait de leur réponse, Kofs laisse son équipe cagoulée les abattre de sang froid et leur souhaite Santé & Bonheur, laissant ainsi place à la seconde partie du clip.

C’est avec ses frères d’armes et notamment Kamelancien que nous retrouvons notre artiste, assis autour d’une grande table dégustant du poulet et d’autres mets appétissants toujours en compagnie de leurs armes. Rempli de haine, Kofs nous évoque son passé et la rancœur qui l’affilie à des gens qui n’assumaient pas leurs actes. “A moi on ne me la fait pas, non je ne rigole pas. J’ai vu des mecs porter des couilles à des gens qui n’en avaient pas“. Accompagné de Digital Nak à la prod, Kofs révèle que l’hypocrisie des hommes l’agace au plus haut point.