Rilès est un jeune rappeur de Rouen. Très inspiré par le mouvement outre-atlantique, voulant sans doute lui coller au plus proche, ses textes sont en Anglais, sa langue de prédilection pour créer. Pour un néophyte, seul l’accent à son nom peut permettre de le penser non-anglophone. Avec un morceau qui sort chaque dimanche, le jeune est un des plus prolifiques de France, une stratégie logique pour se rendre visible… “Une quantité de qualité” puisque les morceaux séduisent un large public, comme en atteste les millions de vues de chaque titre. D’ailleurs, “Brothers” et “Thank God” sont certifiés, chacun, “single d’or” en peu de temps. Le succès de “Vanity Plus Mind” (sorti en 2014), pourtant unique album de l’artiste, lui avait permis d’organiser une tournée : ‘Jungle Tour” avec une vingtaine de concerts en France, des dates au Maroc et en Tunisie.

Le 11 février 2018, le clip de “Pesetas” sort. Bien que le titre soit un terme espagnol, une fois de plus, ses fans découvrent un morceau de musique en anglais. Dans la logique actuelle de tourner des clips dans des lieux toujours plus insolites, Rilès choisit de réaliser celui-ci au désert Salar d’Uyuni, un lieu hors du temps. Les seuls repères sont les ombres plus ou moins affirmées sur le sol et l’artiste. Pa moment, le blanc domine l’image comme un personnage secondaire qui s’exprime, qui vante un paradis que seul l’artiste habite.

L’atmosphère de l’ensemble colle, à la fois, au flow ralenti de l’artiste et aux sonorités planantes du titre. Tandis que le thème et les paroles collent aux standards américains actuels.