Peu à peu, le label 13ème Art commence à se faire une place, et pas seulement pour sa faculté à repérer les perles du Rap marseillais, mais également pour son engagement artistique. Avec Naps comme porte drapeau, le label ne prospère pas seulement dans le son “Club” et les chichas. Certes, le premier “canonnier” de 13ème Art a un disque de platine et plus d’une réussite à son actif (“Pochon Bleu” et “A l’instinct”) , ainsi qu’une marge de progression extraordinaire, en revanche, le label a lancé une dizaine de jeunes artistes tous dans un genre très différent. Ils représentent toutes les couleurs du Rap actuel du plus doux au plus dur, du plus rose, au plus noir.

Comme Zinedine Zidane, le label est né dans la cité de la Castellane pas loin des quartiers Nord à Marseille. Il s’agit de l’une des cités les plus grandes de la ville phocéenne. Régulièrement diffusés dans les journaux locaux pour des faits divers en tous genres, elle n’a pas bonne presse et pourtant…

C’était en 1998. Alors qu’il n’a jamais été un buteur, le grand Zidane a emmené la France “Black Blanc Beur” vers sa première victoire en Coupe Du Monde. Le plus connu des “français”, fils d’immigré algérien,a  commencé à taper au ballon au bas des tours de la Castellane. Un vingtaine d’années plus tard, c’est son portrait qui ornera les tours de la cité peint façon street art.

C’est pour toutes ces raisons, et pour montrer que cette cité porte comme les autres, les germes d’une jeunesse qui entreprend et qui veut s’ne sortir et pas seulement par le sport et la musique, que le label  le plus conscient “artistiquement parlant” a décidé d’organiser un grand festival à la Castellane. En s’associant à “Dream Music”, le label de 100 Blaze, 13 ème Art a investi la cité avec ses artistes et les autres.

Bien sûr les artistes du label ont été invités à se produire en plein cœur du “bendo”. Toute la jeune crème de 13ème art est passée au micro. Mais pas de chauvinisme inutile dans le 13, Elams, et surtout le rappeur du 91 Ninho sont venus également enflammer la scène de la Castellane. Ninho a repris “Madre Mia” sans Sadek  comme un hymne à une vie qui naît dans les quartiers.

La plus grosse réussite des fondateurs 13 ème art n’est pas musical, c’est d’avoir osé regarder derrière eux une fois qu’ils ont franchi un cap, et d’ouvrir la porte pour les plus jeunes. Beau symbole !

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !