AM La Scampia, le protégé de Lacrim, poursuit avec l’inédit « Favela ». Fidèle à lui-même, il jongle entre rap, sonorités latines et codes mafiosi. Encore une grosse tuerie signé AM La Scampia, l’artiste est impressionnant de par sa polyvalence.