Fort sa signature chez Capitol, le dernier des rappeurs hardcore de France continue de balancer des énormes singles. Kofs est un artiste marseillais, et il serait inimaginable de le voir défiler en chemise hawaïenne pour chanter le bonheur sur un énième tube de l’été. A en croire la rumeur, Kofs a un passé assez lourd, et il chante la rue dans chacun de ses morceaux tous plus crus les uns que les autres. Après “Cette année là”, morceau court et cruel, et le titre “A qui profite le crime”, il revient avec “Le Numéro 8”, dans lequel il enchaîne les punchlines dans un décor noir et blanc digne d’un clip américain. On doit le visuel du morceau à Comm et la prod à 6Lexx Beatz qui avait déjà réalisé son dernier morceau.

A l’heure où les rappeurs rivalisent d’imagination pour soigner leur image, Kofs ressuscite quelque part la véritable fonction du rappeur. Entre les punchlines et la Trap, Kofs n’est aux antipodes des tendances actuelles, mais il met l’accent sur son authenticité et son vécu. Il ne se met pas en scène sur les réseaux sociaux, et refuse de jouer au Rap Game. C’est un choix.

Son album devrait être annoncé prochainement.

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !