Deux ans après la sortie de son dernier projet “Dieu Bénisse SuperSound III“, et avec la sortie de quelques singles, Sneazzy fait un énorme come-back avec son titre “J’encaisse”. Le dernier morceau “V” de Sneazzy a provoqué l’ire de certains médias comme Kombini qui reprochait au rappeur d’être misogyne. Le titre de ce morceau “J’encaisse” est peut être une référence à cette affaire.

En réalité, dans le morceau, presque conscient loin de ce que rappeur fait d’habitude, c’est un déversement de désillusions sur le société en général. Loin d’être en introspection le rappeur réalise un “état des lieux” de la société en général comme l’avait par exemple Kery James dans le titre “Hardcore” à la fin des années 90. Le clip réalisé par la géniale Syrine Boulanouar est d’une violence inouïe et d’une subtilité réjouissante, à la hauteur du propos de Sneazzy.

Composé par Hologram’ Lo, la prod est totalement saccadé, sans discontinuité, en adéquation totale avec ce morceau qui résonne comme un cri d’alarme silencieux au milieu du vacarme de la société qui tombe.