samedi 31 octobre 2020

Younès – Bientôt à la mode

Devenir rédacteur chez Rapunchline

T'as l'âme d'un journaliste, t'es super motivé et tu t'y connais bien en musique urbaine ? Si tu penses avoir toutes ces qualités, contacte-nous par mail pour rejoindre notre équipe de bénévoles.

Il n’a pas vraiment besoin de le crier dans un morceau car Younès est vraiment « bientôt à la mode« . Son premier projet « Mêmes les feuilles » a cumulé pas loin de 1,1 millions de streams. Et son style de rappeur désabusé a conquis la plupart des médias spécialisés et mêmes les médias dits traditionnels souvent réticents lorsqu’il s’agit de diffuser du « rappeur » pur et dur.

Ce succès éclair, Younès le doit sans doute à une impertinence dans le verbe, une irrévérence heureuse et pas seulement vulgaire. Comme dirait Lino, « Qui prétend faire du Rap sans prendre position« . Sur son premier projet, le rappeur préfère rester sincère. Il déclare à Paris Normandie : « C’est un projet familial, qu’on a porté de bout en bout. C’est un rap authentique, je donne beaucoup d’importance aux paroles. J’essaye d’être sincère et de raconter des choses importantes ».

Avec « Bientôt à la mode« , son nouveau single, Younès met en réalité le doigt sur un problème social d’importance. Le rap ne commence pas souvent par la case Major. Et de nombreux artistes indépendants cumulent un travail « précaire » et leurs activités artistiques. La première activité finançant la seconde, gouffre financier pendant un moment.

Dans « Bientôt à la mode« , le rappeur se met dans la peau d’un barman qui veut faire du Rap : « T’es plutôt Kaaris ou plutôt Booba ? Moi mon rappeur préféré c’est moi ». Verbe impeccable, second degré omniprésent, le rappeur pourfend plus de clichés dans ce clip signé par Victor Ohmer que dans une pastiche de rap. Longue Vie !