C’est une anecdote qui fait froid dans le dos. C’est une histoire qui n’est pas si “rare”. On se souvient qu’au moment du Printemps Arabe dans les pays du Maghreb et dans certains Etats du Moyen Orient plusieurs rappeurs avaient été arrêté après avoir critiqué le régime comme le rappeur Klay BBJ en Tunisie. Mais les USA sont censés être le pays de “la liberté” dans lequel la liberté d’expression est protégé par le premier amendement. “La liberté d’expression” est la base de la société américaine…. On a appris que suite à son freestyle anti-trump prononcé au BET Awards, The Real Slim Shady a reçu la visite des services secrets américains.

Dans son freestyle anti-trump prononcé au dernier BET Awards, le King de Detroit compare Donald Trump à un “kamikaze”. Voici le texte dans son intégralité :

“We better give Obama props ’cause what we got in office now is a kamikaze that will probably cause a nuclear holocaust while the drama pops, and he waits for s— to quiet down, he’ll just gas his plane up and fly around till the bombing stops.”

Eminem

Ce qui signifie en d’autres termes, que le pensionnaires de la Maison Blanche (Donald Trump) est désormais un “Kamikaze” qui va créer un “holocauste nucléaire”. Le pote de Royce Da 5’9 fait référence à la crise “nucléaire” entre la Corée du Nord et les Etats Unis. Le “leader” coréen et le Donald Trump s’envoyaient des invective sur Twitter en se menaçant l’un et l’autre d’avoir recours à l’arme nucléaire. Il s’agissait d’un “clash” entre chefs d’Etat. C’est pratiquement la même chose à une différence près, les deux hommes ne se seraient pas pris l’un à l’autre dans un aéroport, ils auraient entraîné le monde dans leur folie.

Ce n’est pas un hasard si Eminem vient de sortir un album intitulé “Kamikaze”. Dans tous les cas, l’interprète du titre “Crack a Bottle” a décidé de régler ses comptes avec son dernier opus. Non seulement, il rend un opus “RAP” à 100 % alors que “Revival” sorti précédemment avait une couleur Pop-Rock au grand désespoir de ses fans, mais en plus il passe pas mal de rappeurs au sabre laser comme Drake et Tyler The Creator. Mais la plus grosse affaire concerne Donald Trump.

Dans le titre “The Ringer”, le rappeur propulsé par l’énorme Dr Dre lance une véritable affaire d’Etat:

“‘Cause Agent Orange just sent the Secret Service/ To meet in person to see if I really think of hurtin’ him / Or ask if I’m linked to terrorists”
Eminem – “The Ringer” – Kamikaze

Pour les moins bilingues d’entre vous, cette invective signifie :

 Parce que l’Agent Orange m’a envoyé les services secrets/ Pour me rencontrer en personne pour voir si je pensais vraiment à le blesser / Ou demander si je suis lié aux terroristes 

L’agent Orange représente la pire arme jamais utilisé par l’armée américaine après les bombes atomiques de la seconde guerre mondiale, c’est le napalm avec lequel l’armée américaine a fait un véritable carnage aux Vietnam mais aussi ici une référence à la couleur de peau de Donald Trump après U.V…. Finalement, donc, Eminem a reçu la visite des services secrets après avoir ouvertement critiqué Trump. En 2003, le Président “W” (George Bush) lui aussi Républicain, lui aussi réputé pour son humanisme sans faille, avait procédé de la même manière après un freestyle corrosif que le kid de Détroit avait prononcé pour critiquer sa politique.

Conclusion : Eminem est un “kamikaze”. Rappelons que pour “Reporter Sans frontières” les USA se classent à la 41 ème place en ce qui concerne la liberté de la presse.

 

 

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !