Retour sur les faits, le 9 juillet 2006, à l’Olympiastadion à Berlin, a lieu la finale de la Coupe du Monde de Football qui oppose la France à l’Italie. L’enjeu est grand, puisque l’obtention de la Coupe tant souhaitée est son but. Les supporters des deux côtés sont survoltés, ils crient les noms des joueurs, chantent en chœur l’hymne de leurs pays respectifs. A la 108ème minute, Zinedine Zidane, excédé (il l’expliquera plus tard), projette sa tête dans le torse de Marco Materazzi. L’Italien se retrouve au sol en une fraction de seconde, crie, puis ne se relève pas. Constatant l’impair, l’arbitre prend une décision, il sort un carton immaculé de rouge et signe la fin de la dernière participation de Zidane à un match des Bleus. Les deux joueurs ont en commun d’avoir chacun marqué l’unique but de son équipe. La séance des tirs au but voit gagner l’Italie. Sans le départ non-souhaité du légendaire joueur français, la France aurait-elle pu tenir à bout de bras le célèbre trophée? Beaucoup de spectateurs se sont, alors, posés cette question. Zidane a expliqué, lors d’interviews, avoir subi de multiples injures de la part de Materazzi avant le geste irréparable.

Le 9 février dernier, le court moment qui a, pourtant, eu tant d’impact dans le cœur de nombreux supporters français revient en lumière à cause d’un post sur un réseau social. L’ancien joueur italien pose fièrement sur Instagram avec en toile de fond le coup fatal retranscrit comme une oeuvre d’art. Une provocation pour Zidane et ses supporters, d’autant plus qu’un trophée est mis entre les mains de l’Italien relançant le débat : “Et si ce geste n’avait pas eu lieu, l’histoire aurait-elle été différente ?” “Est-ce le moment où le match a basculé définitivement à la faveur de nos adversaires?“. 12 ans
après, l’interrogation se répète… Et, toujours, personne ne peut prétendre en connaître la réponse.

// LET IT SNOW // @lodolam @luisaviaroma @ilovetaboo @nike @jumpman23 @space23it

Une publication partagée par Marco Materazzi (@iomatrix23) le