La guerre entre les réseaux sociaux fait rage. Si pendant longtemps, SnapChat a squatté le haut du pavé, c’est désormais la nouvelle version d‘Insta avec ses story qui attire le plus de monde. Malheureusement, ce n’est pas tout, Snap a été auteur de certaines dérives qui ne sont pas passés inaperçues. Le dernier scandale met en cause Rihanna, l’ancienne compagne de Chris Brown, ce rappeur un peu trop “colérique”.

Il y a une dizaine d’années, les médias internationaux diffusaient une image effrayante de la star de la Pop, le visage boursouflé. Elle avait été battu par Chris Brown, son compagnon de l’époque dans un moment de folie. La photographie a créé beaucoup d’empathie chez les fans et plus généralement chez les femmes dans le monde.

SnapChat a été l’auteur d’une véritable gaffe. Le réseau social pour ado vient de diffuser une publicité très borderline sur l’application. Dans cette publicité, il était loisible aux internautes de “la gifler” ou de “frapper” Chris Brown. La chanteuse n’a pas tardé à réagir en diffusant une Story dans laquelle elle manifeste son incompréhension tout d’abord puis elle réagit à la publicité. SnapChat n’est pas le réseau favori de Rihanna, et elle le fait savoir.

Quoi qu’il en soit, la firme a connu une chute record en Bourse. En effet la société de Bob Murphy et Evan Spiegel a enregistré une chute de près d’un milliard de dollars. La direction a même fait appel à des associations de lutte contre les violences infligées aux femmes pour améliorer son image. SnapChat avait déjà enregistré des pertes de deux milliards de dollars au cours de cette année 2018.

Si l’on ne devait retenir qu’une seule chose de cette histoire. C’est que les influenceurs ont énormément de pouvoir même sur les grandes firmes.

 

@le_z_de_ze_z #METOO je me suis pris une droite dans un aéroport. J'ai pas fait de prison ... Mais #BalancetonRappeur Mec !